mercredi 27 août 2014

2CV Cross sur base Airfix

Pour réaliser cette nouvelle 2CV Cross j'ai utilisé une maquette de chez Airfix (achetée pour une somme modique sur un site de vente entre particulier) la 2cv DOLLY. Cette maquette va subir de sacrées modifications, donc si je me loupe dans ce travail de découpe, les pièces de ce modèle partirons dans ma boite à rabiots ! Et la planche de décalque pour la version DOLLY me servira pour une autre 2CV.




Les courses de 2cv cross sont vraiment spectaculaire et très amusante, avec de sacrées gamelles ...avec un règlement assez strict pour ce qui concerne les modifications du véhicule et la sécurité du pilote.



J'ai commencé ma maquette par un travail de découpe de la caisse.


Des ptits trous, des ptits trous toujours des ptits trous.......


Voilà la caisse qui sera blanche & bleu clair




Pour réaliser l'arceau de sécurité j'ai utilisé les tiges qui constituent l'ossature des grappes des pièces des maquettes. Le diamètre correspond à l’échelle requise du 1/24 (la réglementation FFSA impose un diamètre de 50 mm)
D'abord j'ai réalisé sa partie arrière (photos 14 à 16) en vérifiant sa position entre le plancher et la caisse.


La partie avant de cet arceau est réalisé par pliage à froid des baguettes, puis collé entre elles
(photos 17, 18)
L'ensemble est homogène (photos 19 à 21) et correspond bien à mon idée de départ.


Pour le siège, j'ai utilisé le siège d'une Viper (photos 22 à 23) qui sommeillait dans ma boite à rabiot. 
Sur une 2 cv cross il n'y a pas de pare-brise ni de vitres latérales, celles-ci sont remplacées par des grilles de protection. J'ai utilisé la grille en plastique d'une passoire. J'ai rajouté une plaque de protection au niveau supérieur de la grille de protection avant (photos 25 à 27).


Le plancher de cette 2cv est peint en blanc Mat XF-2 Tamiya, le chassis en noir Mat H12 Gunze, la carrosserie et le capot en blanc brillant H1 Gunze. Pour peindre le capot, les ailes avant et arrières et les cotés de la caisse, j'ai d'abord appliqué de la bande cache Tamiya. Bien appliquée sur la maquette pour pouvoir effectuer les découpes à l'aide d'une lame neuve du cutter de maquettiste (photo 27).  


Après ce travail de masquage (photos 28 & 29) j'ai appliqué 2 couches de bleu clair H45 Gunze.
Lorsque la peinture est bien sèche je retire cette protection et le résultat et convenable 
(photos 30 à 34). Pour remplacer la calandre j'ai utilisé un voile de tulle (photos 32 & 33).


Sur la colonne de direction j'ai retiré le boitier du comodo, j'ai remplacé le volant traditionnel par un volant de voiture sport 3 branches. J'ai utilisé la peinture XF-16 aluminium Tamiya pour la colonne, les pédales et les 3 branches du volant. J'ai peint en noir Mat H12 Gunze le volant, le pédalier ainsi que la partie centrale du siège. La partie extérieure de ce dernier est en noir X-18 Tamiya 
(photos 35 & 36).
Le Moteur est peint en noir Mat XF-1 avec un brossage à sec Aluminium et un jus de Brun, il est vrai que lorsque le capot est fermé on ne vots guère le travail.


Les arceaux de sécurité, pour protéger les pilotes, sont recouverts de mousse. Pour cela j'ai utilisé de la bande cache Tamiya enroulée sur les barres (photos 40 & 41). Pour reproduire les adhésifs qui les maintiennent j'ai découpé de fine bande d'aluminium issue du papier d'emballage des petits pots de dessert.
Cela se coupe très bien avec la lame du cutter et mis en peinture noir Mat XF-1 (photos 42 & 43).


Premier essai à blanc, châssis et arceau (photos 44 & 45) puis avec la caisse (photos 46 & 47).
Sur la caisse vous pouvez voir les prototypes de mes décalques.


A ce stade du montage je prépare les décalcomanies. D'abord élaboré avec un programme informatique (photo 48) puis imprimé sur du papier ordinaire. 
Je découpe les impressions au plus près et les positionnent sur la maquette avec des petits plots de pates adhésive style Patafix. Déja cela me donne une image de la décoration future et me permet de prévoir plusieurs configurations (photos 49 & 50) 


Apres avoir choisi les couleurs et le style qui me convient je passe à l'impression finale sur du papier spécial pour décalques impression jet d'encre. Je laisse bien sécher l'impression puis je les posent sur la caisse (dans la rubrique astuces voir comment je fais les décalques).


Après la pose je passe deux voiles de peinture brillante pour fondre le décalque dans la masse.
A l'arrière, sur le coffre je pose les deux feux de signalisation, un pour les stops et
l'autre "anti-colision" prévu par la réglementation (photo 57).


Pour la réalisation des harnais j'ai utilisé, comme pour représenter les adhésifs de l'arceau, le papier alu des petits pots. Je les fixent sur un carton avec de la bande cache et ils sont peint sur les deux faces
(photos 58 à 60)
Mon projet commence à prendre la version que je souhaitais, sans la caisse ma deuch me fais penser à un engin lunaire. 


Bon maintenant reste plus qu'à coller la caisse au châssis et là c'est pas gagné.  


Pour pouvoir présenter cette maquette sur les expositions je réalise un socle de présentation, cela permet de mettre cette 2 cv cross en situation sur une piste. L'ensemble maquette & socle forme un diorama.
Pour réaliser la base je découpe dans du carton plume de 5 mm d'épaisseur, au diamètre du plateau tournant Electrique (photo 68). Pour agrémenter ce socle je réalise une barrière, pour cela de simples baguettes en bois pour touiller le café me seront bien utile (photo 69). J'utilise une figurine à l’échelle adéquate 1/24 ème pour déterminer la hauteur (photo 70 & 71). La proportion maquette barrière et figurine me convienne.


Je colle la barrière sur le socle avec de la colle blanche (colle à bois) et je recouvre celui-ci d'un mélange d'enduit de lissage + colle à bois + peinture acrylique (couleur sépia de chez Pébéo).
Je répand ce mélange dans un premier temps sur la partie arrière (photo 72) et dans un second temps sur la partie avant du plateau (photo 73).
J'attend un certain temps (chef combien met de temps le fut du canon pour refroidir? un certain temps) pour que cette application sèche un peu, puis je répand dessus du sable de différente taille.
J'ai utilisé du sable qui est utilisé pour améliorer l'adhérence des locomotives, laver, tamiser j'obtiens donc différente grosseur de grains (photo 73).


Apres avoir répandu le sable sur cette base, je réalise plusieurs traces de roues pour simuler des passages de voitures. Ces empreintes de roues (photos 75 & 76) sont réalisées lorsque le mélange a commencé à bien sécher. Au pied de la barrière  je place des touffes d'herbes (photos 76 & 77), pour cela j'utilise de la filasse de lin de plomberie. Je colle celle-ci avec de la colle blanche puis je la coupe avec des ciseaux à la bonne hauteur. Sur la partie arriere je repand de la colle à bois diluée avec un peu d'eau et je saupoudre du flocage vert (photo 75).


Sur la barrière, je positionne des banderoles publicitaires. 
L'affiche du prochain salon de la maquette organisé par le Camouflage Air Club (photos 77 & 79)
et la banderole de mon site (photos 77 & 78) 


Pour finir ce diorama, j'ai passé avec un pinceau de la poudre de pigment pur, (couleur terre de sienne naturelle), sur la base et sur la maquette. Ce qui lie, point de vue couleur, la 2 cv et le terrain.


Voila donc cette maquette terminée
 prête à figurer sur les différentes tables des expositions
 et bien sur dans ma vitrine
 avec mes cinq autres 2 cv.









3 commentaires:

  1. Salut Patrick

    Super article qui montre très bien tout le travail de transformation, bravo !
    Amitiés
    Bruno

    RépondreSupprimer

Laissez vos impressions...