lundi 25 janvier 2016

Comment je réalise mes photos de maquettes

Pourquoi un article « Comment réaliser des photos de maquettes sans prise de tête ».

Sur la toile je découvre souvent de superbe maquette, des montages sublimes, mais la photo de cette superbe réalisation est gâchée car sur le fond de la photo on voit un peu tout et rien !

Notamment sur les réseaux socio, style Face Book, soit la maquette est placée sur ou devant n’importe quoi voire les deux (table avec une nappe bariolée, paquet de clopes, canette de bière…) ou n’importe qui (femme en tenue légère qui regarde tranquillement la TV et monsieur qui réalise le dernier cliché de son oeuvre….).  Ne rigolez pas ! Regardez bien les photos sur  FB, vous serez surpris des arrières  plan de certaines photos, je vous laisse imaginer.





Donc pour faire ces photos j'ai besoin :
- Un support
- Un appareil photo
- Un éclairage d’appoint
- Un fond
- Et bien sur d’une maquette (et oui c’est l’élément essentiel de mon site)
- Un logiciel de retouches photos

Pour le support
Une table, un meuble, enfin un support bien stable pour éviter tout désagrément (chute de la maquette par exemple).

Pour l’appareil photo
Moi j’utilise un Canon « PowerShot S5 IS » à 8 méga pixels. C’est un appareil numérique de type Bridge. Oui je sais il a déjà quelques années mais franchement j’en suis très content. 
L’immense avantage de cette boite à images c’est son écran LCD orientable, cela me permet d’avoir des prises de vue originale. Je peux l’utiliser en mode Automatique, Manuel, avec ou sans le flash, en position Macro voir Super-Macro et ces positions sont indispensables pour faire ce type de cliché. 

Pour éviter les reflets du flash sur la maquette, je positionne sur mon flash une boite de pellicule blanche transparente. Cela adouci et répend la luminosité de cette source de lumière.
Vous pouvez utiliser une feuille type calque sur votre flash.


Mais je pense que le plus important reste l’œil du photographe, bien regarder dans le viseur et penser à ce qui pourrais parasiter votre photo. Ne pas être obnubilé par votre dernier montage et penser à observer votre arrière plan. J’insiste et oui ! mais votre maquette dois être l'objet principal de votre photo.

Un éclairage d’appoint
J’utilise, en complément du flash, deux lampes basiques à trois francs six sous (du nord de l’Europe, si vous voyez le magasin auquel je pense…). Je les place de part et d’autre de la maquette ceci pour avoir un éclairage correct et diminuer les ombres. Il m’arrive d’utiliser une troisième lampe placé au-dessus de la maquette.

Un fond
Je vous conseille un fond rigide. Moi j’utilise une plaque de carton plume (ép 5mm, 100x57 cm)) blanc, mais un simple carton (style colis) peut très bien faire l’affaire.
Suivant mon humeur et la maquette bien sur, je laisse soit le carton plume blanc ou soit je le recouvre d’un tissus de couleur unis (beige, gris clair, blanc…).  Il est évident  que si vous utilisez  un simple carton il vous faudra le recouvrir.


Des fois pour donner du volume j’utilise une boite  que je place sous le tissus, cela me permet par exemple pour des clichés d’avions d’avoir des prises de vues  en contre-plongées.


Une maquette
Pour cela ça seras donc votre maquette, pour ma part pour cet article j’ai utilisé un
 Buffalo F2 A2 ech 1/48 ème

Et bien voila, c'est parti pour la séance de photos. 

Je Un
A ce niveau là pas de souci, je déclenche toujours en vérifiant mon cadrage car après j’utilise un simple logiciel (type Microsoft Office Picture Manager ou Photo Gallery)  pour faire des corrections automatique voir rogner la photo. Mais je reste dans la simplicité "sans prise de tête" 


Voila donc comment je réalise simplement les photos de mes maquettes, qui je pense sont correctes, sans que cela me prenne beaucoup de temps, d'installation (environ 5 min) et beaucoup d'argent.

"LE PETIT PLUS"
Des fois en fonction du sujet ou de mon envie, je place en fond une photo imprimée en rapport avec la maquette. Par exemple pour les photos des Formules 1 je place une image des stands dans le fond et je place la voiture sur un plateau représentant la piste.


Ou par exemple la photo d'un champ d'olivier pour un camion de livraison d'huile d'olive.


Pour les avions bien sur cela est possible. Mon grand ami "JO", secrétaire du C.A.C., utilise ce principe pour mettre en valeur les photos de ces avions à l’échelle 1/72.

et franchement c'est superbe !!!

Pour des photos en cours de montage d'une maquette, j'utilise simplement une feuille blanche ou mon tapis de coupe de couleur vert pour jouer le rôle de fond uni. Vous pourrez voir des exemples dans l'article 2cv RICARD ou dans l'article Tyrell 003

Voila j'ai voulu cet article simple sans rentrer dans la technique photographique.
Je laisse cela à des professionnels ou des furieux du déclencheur.

1 commentaire:

  1. Excellent topic !!, si je peux me permettre je rajouterais que, quand l'appareil le permet, on favorisera une fermeture du diaphragme pour augmenter la profondeur de champ - pas evident a de si petites distances. pour cela on peux travailler a faible vitesse d'obturateur l'appareil étant posé ..ou éventuellement sur pied

    RépondreSupprimer

Laissez vos impressions...