vendredi 26 août 2016

Fourgon Citroën Type H '' LE TUBE''

La présentation de la maquette
(pour info, un clic sur un mot en gras vous dirige sur une autre page et pour zoomer sur une photo cliquez sur celle-ci et faite un clic droit "ouvrir dans un nouvel onglet")

Voici le fourgon d'assistance course de la 2CV Cross aux couleurs de mon site.
Cette maquette du Fourgon Citroën Type H est de la marque Heller (réf 50768) à l'échelle 1/24. 
On l'appelle souvent à tort "Citroën Tube", par homophonie avec son prédécesseur TUB.

Ce fourgon est donc associé avec la 2cv Cross, la remorque porte-auto et sur le toit sa galerie.





Pour la partie atelier j'ai associé de l'outillage de la marque Fujimi.


A l'occasion d'une visite chez Euro-maquette à Paris, j'ai pu photographier ce montage sorti de boite et ces photos mon bien aidé pour ce montage.


Voici mon avis sur cette maquette.
J'ai acheté deux maquettes de ce type, la première directement chez Heller sous la ref 80768 et la seconde réf 50768 chez un commerçant spécialiste en maquette.
Grosse surprise quand j'ai ouvert cette seconde boite, les décalques étaient au strict minimum et le plan de montage truffé d'erreur 
(le mot est faible). 
Sur la réf 80768 il y a 23 pages et sur la réf 50768, 19 pages.
 "Cherchez l'erreur pour deux maquettes identique".


 Dans les deux cas les plans sont vraiment succins et comportent beaucoup d'erreurs à mon goût.
Je trouve aussi le plastique de piètre qualité du style "Chamallow" et le comble diverses pièces de carrosseries sont transparentes, pourquoi ?
Une autre remarque de ma part, les pièces sont vraiment bien accrochées sur les grappes, pas de risque de perte mais attention lors des coupes !


Les 2 types de plan














Cherchez l'erreur (ho! il y en a bien d'autres)

Les pièces sont bien accrochées lol
























Les pièces de carrosseries transparentes, c'est pas le top ! et elles sont toujours bien accrochées.




Les planches de décalques, pour la réf 50768 en deux exemplaires et pour la réf 80768 regardez bien et oui il manque le compteur.


Voila mon coup de gueule est passé !!!

Malgré ces remarques, cette maquette a le mérite d'exister et c'est très bien pour les maquettistes qui, comme moi aime bien monter des véhicules français. Le packaging est très sympa, le dessin du fourgon très joli et puis la boite "peut servir de boite de rangement". 
Oui ! Oui c'est écrit au dos !!
Deux versions sont possible, le HY 1964 & le HY 1957 (modèle qui vous est présenté).

L'article de ce montage est divisé en 10 chapitres.

1. La caisse du fourgon


En prévision de détailler l'intérieur du fourgon atelier, je réalise sur les pièces latérales la découpe pour les fenêtres. Comme pour ma 2 CV Cross je perce plusieurs trous de 2 mm, bien sûr en suivant au plus près le traçage préalable.

Après ces découpes sommaires, j'affine les ouvertures à la lime et au papier de verre.


Je réalise, avec des baguettes plastiques, les encadrements intérieurs et extérieurs. Après avoir peint la caisse en blanc ils seront peints couleur Alu XF-16 tamiya avec au préalable de la bande cache pour bien délimiter. Puis je passe au montage du fourgon.

Pour les vitres j'ai tout simplement utilisé du plastique transparent rigide d'emballage alimentaire. Les vitres sont placées entre les encadrements et collées à la colle blanche (colle à bois). J'ai rajouté les poignets noires d'ouverture.


2. La galerie de toit

J'ai réalisé cette galerie en amont du montage de ce camion d'assistance.
Vous pouvez voir sa réalisation en cliquant ici .






3. L’échelle d'accès à la galerie.


Bon une galerie c'est bien sympa mais il faut bien monter dessus !
j'ai donc réalisé une échelle composée de 7 barreaux. 4 sur le haillon arrière et 3 sur la porte arrière droite. J'ai utilisé du fil de fer de 1 mm de diamètre mis en forme avec une petite pince. 


Perçage précis des pièces qui supporte les 7 barreaux. L’écart entre eux est bien sûr à distance adéquate.



Avant de fixer le hayon ainsi que la porte sur le fourgon, j'ai effectué un brossage à sec des barreaux avec du XF-56 .



4. L'intérieur du fourgon, la partie atelier.


C'est la partie du montage de cette maquette qui me tenais le plus cœur. Une réalisation intérieure qui soit réaliste et logique. Pour cela j'ai utilisé des pièces qui viennent de chez Fujimi. Au préalable j'ai peint l’intérieur du fourgon en XF-16 de chez Tamiya. Pour réaliser l’établi ainsi que le support de l'outillages (clefs plates, tournevis, clefs a œil) j'ai utilisé une plaquette en bois provenant d'un fond d'une boite de fromage (bonjour la récup). Ces parties sont peintes avec divers jus dans différents tons de brun. Les pieds sont en tiges de fer blanc (idem que l’échelle) qui traverse de part en part l’établi de manière à avoir la même longueur et les orifice de 1 mm, obstrué par le collages des outils (ni vu ni connu). De plus il est collé sur une cornière en plastique sur le flan de la caisse.


Un établi, donc bien sur un étau, une scie, une croix, une pince, enfin divers outils que l'on peut trouver dessus.



Pour compléter mon établi j'ai rajouté un meuble métallique à tiroirs, bien sûr avec divers outils.
Un extincteur (il vaut mieux être prévoyant), des jerricanes, un filtre à air de 2 CV, une boite à cliquets.


Sur le coté opposé à l'établi, j'ai positionné une caisse métallique ouverte avec diverses pièces détachées de la Deuche. Au dessus un calendrier et sur le coté de la caisse, des chandelles, un bidon d'huile et une batterie.


Pour agrémenter le sol, une caisse en bois avec des disques de frein avec leur étriers ainsi que deux cylindres.


Sous l'établi j'ai rajouté une roue complète ainsi qu'un chariot de visite et un jerricane. Un carburateur viens prendre place sur l'établi. Après plusieurs hésitations je décide de placer, au niveau de la porte latérale, le cric hydraulique.


Pour finir je place 3 décalques de divers sponsor et j'applique divers jus, noir, brun foncé et clair.


Voici donc la partie atelier complète, avec parcimonie et bon escient, en divers outillages et pièces de rechanges. Je ne voulais pas surcharger.



5. La peinture du fourgon

L’intérieur, comme indiqué précédemment, et peint de couleur Alu Mat XF-16 de chez Tamiya.
L’extérieur est bicolore. Une première peinture de Blanc H-1 de chez Gunze Hobby Color, en 3 couches dilué à 50/50 avec de l’alcool à 90.


Un masquage avec de la bande cache Tamiya est ensuite réalisé. Ce masquage est complété avec de la bande adhésive traditionnelle pour bricolage. Ceci pour éviter tout accident d'aérographe car la partie intérieure est terminée. Bien sur je protège toutes les parties qui ne doivent pas être peintes en  Bleu Clair H-45 toujours de chez Gunze.


Voila mon fourgon sorti de peinture, blanc et bleu, les couleurs de ma 2 Cv et bien sûr les couleurs de ma ville natale ainsi que mon club de foot préféré !
Les peintures sont appliquées à l'aérographe double action et les peinture diluées avec toujours de
l'alcool à 90 dans la proportion de 50/50 en plusieurs voile très fin.



6. Le moteur


Pour le moteur je suis resté très sobre dans sa réalisation. Aucun câble ne vient agrémenter celui-ci car une fois mis en place sur le fourgon il est caché par un capot moteur intérieur. Des couleurs basiques sont utilisées dans la gamme Mat de chez Tamiya.


Des divers jus de peintures sont appliqués ainsi qu'un brossage à sec. Les parties supérieures des amortisseurs sont peints en orange, histoire de les faire ressortir, mais lorsque le moteur est mis en place sur le fourgon et après mise en place des roues on ne voit plus rien.


Le moteur mis en place sur le fourgon avant sa disparition derrière la calandre et le capot moteur intérieur.



7. L'éclairage du fourgon


Apres avoir fais plusieurs montage à blanc il m'est apparu que l'intérieur paraissait assez sombre et ne mettait pas en valeur les détails de la partie atelier. l'idée de mettre un éclairage intérieur à commencer à germer. Mais comment réaliser celui-ci ?? et de plus depuis plus de 30 ans je n'avais plus de nouvelle de mon fer à souder électrique.
C'est mon épouse qui ma convaincu de réaliser l'éclairage.
"ça serais plus sympa, ont verrait mieux les détails"
J'ai effectué des recherches sur le net, voir comment faire puis je me suis rendu dans un magasin spécialisé. Effectivement rien de compliqué, deux piles AA-LR6 de 1,5 V en série sur un support adapté, du fil électrique et 2 LED branchées en parallèle. Donc rien de bien compliqué et de grande retrouvaille avec mes amis étain et fer à souder !!
Pour dissimuler cette source de lumière au plafond du fourgon, je confectionne une rampe lumineuse
avec de la carte plastique. Autour des soudures des LED je positionne de la bande cache cela me permet de dissimuler mes piètres soudure. 


Dans le fond de cette rampe je colle du papier d'aluminium, ce qui à pour effet de réflectoriser un peu plus la lumière et je la peint couleur alu. Pour dissimuler les fils électriques j'utilise une baguette plastique de section carré.
Bien sûr quelques essais à blanc sont effectués pour voir quel rendu cela apportera à ma maquette.



Cette gaine électrique se positionne très bien entre le meuble atelier et le montant de la caisse . Sa hauteur ne vient pas gêner lors du collage du toit et pour la partie inférieure j'ai percé le plancher pour faire passer les fils puis obturé l'orifice de la gaine avec un jerricane .
Voila le tour est joué !!


Avant le collage de la rampe lumineuse, du haillon arrière et des portes je procède encore à quelques essais.

Essais de jour.


Essais de nuit.


Lorsqu'ils sont concluants je colle le toit puis la rampe lumineuse.

Résultat final de jour !


Résultat final de nuit !


Ce résultat concluant permettrat aux visiteurs, lors des expositions, de pouvoir observer les détails de l'atelier.
Si vous avez envie de faire la même chose, je vous conseille vivement de rendre les pièces de carrosserie qui sont en plastique transparent bien opaque, cela vous évitera de mauvaises surprises surtout si comme  moi vous décidez une présentation avec une, voire deux portières fermées.

8. L'habitacle

Maintenant je passe à la partie habitacle et grand moment de solitude avec les plans. D'abord je colle les sièges avant. Ils sont peint en noir Mat puis des jus et des brossages à sec pour essayer de leur donner un aspect usé.
Je colle ensuite les poignets d’accès à la cabine sur les montants du pare brise. 


Le plan vous préconise de coller l'ensemble tableau de bord à la partie avant de l'habitacle.
GRAVE ERREUR !
Dans ce cas vous ne pouvez plus coller convenablement le plancher.
Donc je vous préconise de coller le plancher à cette partie avant puis de coller le tableau de bord.
Voir les photos ci-jointes.


Voila ces parties sont solidaires, je passe à la mise en place du volant. Avant bien sûr je pose le décalque qui représente le compteur de vitesse.
(attention vérifiez qu'il soit bien sur votre planche lol)


A présent je colle le capot moteur intérieur, vous avez la possibilité de le laisser ouvert mais cela n’apporte qu'un effet visuel léger sur le moteur.


Voila l'habitacle terminé mais juste avant je positionne sur le siège passager une carte routière et le guide des autoroutes du sponsor.


9. Les décalques

Les décalques sont réalisés par mes soins. Vous pouvez consulter ma méthode en cliquant ICI et elle a fais ses preuves !
Dans un premier temps j'imprime les décalques sur une feuille ordinaire et je les positionnent avec de la patafix. Ça me permet de choisir les formes et les couleurs, dans ce cas pour le 1er essai j'envisageai la couleur des lettres en blanc sur fond bleu foncé pour le logo.
Mais ce 1er jet ne me donnait pas satisfaction et j'ai décidé de lui rajouter une bande orange qui allait permettre de le faire ressortir sur la peinture blanche.
J'ai aussi imprimé le jeu de plaque d’immatriculation qui me sont propre ainsi que comme tout Marseillais qui se respecte, le logo du club de foot qui joue dans la cathédrale du Stade Vélodrome.


Avant de les appliquer, je procède encore à un essai avec les couleurs et la typographie définitive imprimé sur du papier ordinaire.


Dans mon panel de décalques je rajoute bien sur celui de mon club, le C.A.C placé sur la porte arrière gauche, et celui de l'escargot (souvenir de mon métier) placé de par et d'autre du fourgon . Regardez la photo à l'envers !


Pour appliquer les décalques sur les parties ondulées, j'ai utilisé légèrement du Microscale Rouge qui a pour effet d'assouplir le décalque et de bien épouser les formes de la carrosserie. Les logos du sponsor pétrolier sont légèrement abîmé volontairement, en prévision de la patine du fourgon.
Voila le résultat me satisfait amplement.


10. Le final
(avant la création de la base de présentation et de la patine)








En conclusion

Malgré mon coup de gueule en intro de mon article, j'ai réussi plus ou moins à faire ce que j'avais en tête avec cette maquette.
Je tiens à remercier les membres de mon club, Le Camouflage Air Club, qui depuis toutes ces années au sein de cette Assos m'ont appris des tours de main, diverses astuces et de nombreux conseils ou j'ai essayé de les appliquer sur cette maquette.

Il me reste à effectuer la patine, veillir ce fourgon le rendre plus vivant au travers de sa base de présentation. 
Cette maquette fera sa 1 ère sortie publique à l'occasion du


Et après elle sera présente sur diverses manifestations maquettistes, Paris, Lyon, Montpellier........

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos impressions...