dimanche 22 avril 2018

Volkswagen Coccinelle "COX JEANS" sur base Revell 1/24

La "COX JEANS" est réalisée sur la base d'une maquette de la marque Revell à l'échelle 1/24,
la Volkswagen Coccinelle de 1968.





 Cette maquette sera un modèle unique et ne prendra pas place dans ma vitrine, mais elle deviendra la propriété de l'heureux possesseur  de cette "COX" à l'échelle 1, Jean-Sébastien !!!
La promesse de ce montage remonte en AOUT de l'an de grâce 2012.
 Une maquette c'est comme le bon vin ! avec l'âge elle se bonifie.
Ce n'est pas le premier montage que je réalise pour des amis, après un camion d'huile d'olive, un 38 tonnes, un pointu, une F1 éch 1/24 et une autre F1 éch 1/20.

J'ai d'abord acheté ce modèle dans la gamme d'un fabricant Japonais (Tamiya), mais cette maquette ne me donnait pas entière satisfaction. J'ai revendu celle-ci et j'ai bifurqué vers la marque Revell, maquette qui se rapproche le plus de l'original. 
Pour la peinture de la carrosserie je vais utiliser une nouvelle marque pour moi, la Zero-Paint.





Après cette présentation,
 passons au montage Pas à Pas de cette "JEANS".
La notice indique qu'il va se dérouler en 64 phases.

LE MOTEUR
La partie supérieure du moteur est constituée de 13 pièces, j'ai d'abord effectué un montage à blanc (photo 1) avant la mise en peinture (photo 2), je me suis inspiré des photos originales . 




Le montage des phases 1 à 7 sont terminées, j'ai effectué un brossage à sec pour mettre en valeur les détails des pièces (photos 3 à 5).


Les phases 8 à 14 concernent la partie inférieure du moteur, les cylindres, la boite à vitesse et la partie échappement (photo 6). La partie cylindre et BV sont constituées de 4 pièces (photos 7 & 8) et après collage la mise en peinture. Pour cela je me suis inspiré de diverses photos glanées sur internet (photo 9). 



Toujours à ce stade je colle les deux parties qui constituent le moteur (photos 10 à 13).



Et j'effectue un premier montage à blanc du moteur sur le châssis et un essai avec la caisse (photos 14 à 18).


LA  DÉCO

Une grande difficulté pour moi était de connaitre le type de police d'écriture du mot "JEANS".
J'ai découvert, avec une grande joie, que certains fabricants réalisaient ces Stickers.
 J'ai enregistré ces logos et après un travail de photofiltre de mon ami "JO" (que je remercie vivement) j'ai imprimé en mode brouillon les bandes latérales pour me donner une idée (photos 19 à 21). En prévision de la réalisation des décalques, opération que je maîtrise assez bien.


LES TRAINS AVANT & ARRIÈRE

Voici les pièces qui constituent les phases 15 à 24 du montage (photo 22). Le montage du train avant ne pose aucun problème (photo 23 & 24) mais je ne colle pas le train arrière à ce stade du montage.
Voila le chassis est prêt pour être peint en noir mat XF-1 de chez tamiya.


LES BAVETTES ARRIÈRE 

Avant d'attaquer les travaux de peinture à l'aérographe, j'anticipe la fabrication des bavettes arrières (photos 25 à 27).




Avant de coller ces bavettes j'effectue un montage à blanc avec de la bande cache Tamiya. Je vérifie qu'elles ne gênent pas le montage du châssis avec le moteur et la caisse (photo 28 à 30).



Maintenant j'effectue le "Déchromage" des pièces (photo 31 & 32) et oui ! cette COX n'a aucune pièces chromées.


PRÉPARATION POUR LA MISE EN PEINTURE.

Je vais apprêter les pièces essentielles en blanc "Surface Primer Fine" de la marque Tamiya (photo 33). 
Avant je colle, sur le capot moteur, la pièce qui représente le dispositif d'éclairage de plaque d’immatriculation (photo 34). 


Quand vous réalisez le montage d'un modèle particulier, il est très important d'observer les photos que vous possédez ! 
Dans mon cas je me suis aperçu que cette Cox n'avait pas les petites grilles en dessous des phares (photos 35 & 36) et cette maquette avait des orifices de prévu ! Donc j'ai réduis l’épaisseur de ces pièces avant des les coller dans leur logement (photo 37) puis j'ai mastiqué les grilles suivi d'un ponçage de manière à les faire disparaître (photo 38).


Les panneaux des garnitures intérieurs sont de couleur bleue, j'ai donc appliqué de la bande cache Tamiya sur les pièces concernées (photos 39 & 40) avant de peindre ces pièces de la couleur de la carrosserie.




 J’applique aussi sur les différentes vitres la protection en prévision de la mise en peinture noire des joints (photo 41).



La voiture, sur son capot avant, ne possède pas le logo de la marque allemande. Donc j'ai bouché son emplacement avec du mastic à reboucher "Mr. White Putty" de chez Mr Hobby (photos 42 à 44).



Les pièces essentielles de cette COX sont préparées pour la mise en peinture, notamment pour la teinte "Tunis Gelb" de chez Zéro Paints (photo 45). 



J'effectue un pré-ombrage dans les lignes des portières, la trappe à essence ainsi que la grille arrière de manière à faire ressortir ces lignes de structure (photos 46 à 48). Cette opération est faite simplement avec un crayon noir. J'ai percé deux trous de 1 mm en prévision de la mise en place du rétroviseur gauche et de l'antenne radio (photo 46).




LA MISE EN PEINTURE

Avant la mise en peinture avec l'aérographe quelques mots sur la peinture Zéro-Paint.
Cette peinture est fabriquée en Angleterre et j'ai eu quelques appréhensions avant de l'utiliser. En indiquant la référence de votre couleur originale, il vous fabrique une peinture de type acrylique et prête à l'emploi mais de type MAT (photo A). Le pot que j'ai utilisé avait une contenance de 60 ml, je trouve que cette quantité est un peu trop importante à mon goût ! 
Vous pouvez constater (photo B) qu'il me reste encore pas mal de peinture même après avoir passé 5 couches. Elles se passent par couche très fine à un intervalle d'environ 10 min chacune. L'obturateur est composé de 2 pièces, un bouchon métallique qui se visse sur le flacon et un bouchon d'étanchéité en plastique qui n'est pas solidaire du premier. Donc attention aux risques d'éclaboussures quand vous le retirez (photo C & D). Cette peinture dégage une odeur forte et très désagréable, je vous conseille de l'utiliser dans une pièce bien ventilée avec un masque. Je trouve son prix un peu élevé (plus de 10€ dans ce modèle). Elle est très liquide donc inutile de faire une dilution préalable et pour nettoyer mon aérographe, je n'ai pas changé mon habitude "Alcool 90°" !!!
Et cela a très bien nettoyé mon outil de mise en peinture, en l’occurrence un Paasche VLS double action.



Voilà j'ai passé 5 couches très fines de cette nouvelle peinture pour moi. J'en suis très satisfait !
Le pré-ombrage avec le crayon noir me donne entière satisfaction. Après avoir très bien laissé sécher la peinture (2 jours, voir plus) j'ai poncé les pièces, tout simplement, avec du papier absorbant ! Cela a pour effet de casser l'aspect Mat de la peinture et de lui donner un soupçon de satiné (photos 49 à 53). 



Après avoir utilisé cette peinture Zéro-Paint et bien nettoyé mon aéro à l'alcool 90°, je peint le reste des pièces, bien sûr toujours à l'aérographe. Il est logique de toujours commencer par les couleurs les plus claires, du blanc Mat XF-2 pour le pavillon, aluminium Mat XF-16 pour les jantes, du bleu Mat XF-8 pour les sièges & garnitures de portes, du noir Mat XF-1 pour le châssis et en noir Satiné X-18 pour le plancher et toutes les pièces extérieures de la voiture (pares-chocs, rétro, phares ...).
Toutes ces références de peintures sont de chez Tamiya et diluées à l'alcool à 90° pour un rapport de dilution de 50/50 (photos 54 & 55).




MONTAGE DU MOTEUR SUR LE CHÂSSIS.

La notice de montage préconise de coller le moteur sur le châssis puis de coller les pièces de protection moteur/habitacle N°A 37,38 & 39. Je vous conseille de coller ces pièces avant de mettre votre moteur, si ce dernier est bien réalisé vous n'aurez aucun souci de montage sur son châssis (photos 56 à 57).
Pour le montage des roues sur leur axe, j'ai ajusté ceux-ci aux jantes afin d'éviter qu'ils ne rentrent en force sur les jantes. Le même souci s'est posé pour le montage des 2 Cv de la marque Revell, je pense que c'est un défaut récurant de cette marque. Je ne collerais les roues que pour le montage final mais avant j'effectue un montage à blanc châssis-moteur/caisse (photos 59 & 61) pour vérifier que cela soit correct.



Maintenant je colle la pièce N°A 23 sous le moteur ce qui permet de l'emprisonner dans le châssis (photo 60). J'ai peint en orange brillant X-6 la partie inférieure des amortisseurs et en X-10 la partie supérieure. Ceci permet de légèrement les distinguer et ils sont collés à leur emplacement respectif après un léger ajustement (photos 62 à 64). 



MONTAGE DE L'HABITACLE

Après avoir peint les panneaux latéraux couleur carrosserie, j'ai inversé le masquage pour pouvoir peindre en bleu les parties centrale. J'ai peint aussi en bleu les sièges avant et la banquette arrière, je vous rappelle que cette "COX JEANS" a comme spécificité d'avoir les tissus intérieur avec cette texture (photo 65).  


Pour me rapprocher de l'effet "JEANS", après avoir effectué un ponçage au papier absorbant, j'ai effectué un brossage à sec en blanc Mat XF-2 de toutes les parties concernées (photos 66 à 67).



Sur le tableau de bord, peint couleur carrosserie, j'ai appliqué les décalques du compteur, du poste radio ainsi que le schéma de la grille du passage de vitesse fournie par Revell .
J'ai fais ressortir les quelques boutons par une touche de noir satiné (photo 70).
Le levier de vitesse est peint en acier X-10 avec un touche de brun pour la boule. Le levier du frein à main est peint en noir satiné et mat et sur les boucles des ceintures après les avoir peint en noir satiné j'ai déposé une touche de rouge (photo 71). J'ai peint en noir satiné les accoudoirs et les garnitures d'ouverture de porte et les poignets en noir mat. Pour les manivelles des lèves vitres j'avais deux options de couleur, soit la version 2017 en noir ou alors la version 2012 en alu, j'ai opté pour cette dernière avec une touche de jaune pour la petite boule (photo 72). 
Les ceintures de sécurité sont peintes en noir mat et les boucles couleur chrome (photo 73).



L'assemblage de toutes ces pièces se monte sans problème notoire, il est évident de bien vérifier l'ajustage de toutes ces pièces. Dans l'ordre je colle sur le plancher peint en noir satiné, le pédalier (ne pas oublier le perçage pour le positionner, et oui cette maquette est prévue pour la conduite à droite ou à gauche), les différents leviers, les sièges et la partie inférieure du tableau de bord sur lequel vient se coller la colonne de direction et le volant. Puis je colle les panneaux latéraux sur le plancher et je fini l'assemblage par le tableau de bord (photos 74 & 75).
Pour finir cette phase du montage j'effectue un montage à blanc de l'habitacle sur le châssis et je positionne aussi la caisse (photo 76 & 77). 
Allez tout va bien !!!


POSE DES DÉCALCOMANIES

Avant toute pose des décalques je vous conseille de vernir en brillant leurs emplacements pour une bonne adhérence. Dans le cas de cette COX j'ai appliqué 3 fines couches de KLIR au pinceau, ce produit a pour effet de se tendre en séchant et au plus il y a de couches au plus ça brille. Donc avant la pose j'ai déjà passé 3 couches. 

J'ai réalisé ces décalques sur du papier adéquat transparent et je vous invite à lire mon article "Comment je réalise mes décalques" pour  réaliser votre propre déco !
Pour les décalques des bavettes arrières, j'ai décapé celles-ci puis je les ai peinte en blanc brillant. De cette manière le sigle de cette maquette est bien visible (photos 79 & 80) 


Quand les décalques sont bien sec (photo 81), j’applique de la peinture noir Mat sur les parties blanches non couvertes par les décalcomanies de la bavette et aussi sur le décalque en préservant bien sur le logo "Jeans" et pour finir je passe une seule couche de Klir pour avoir un aspect légèrement satiné et pour fondre le décalque dans la masse (photo 82)



Pour placer les décalques latéraux, je me suis basé sur l'emplacement des charnières inférieures des portes (photos 83 & 84)




Pour placer le logo sur le capot moteur je me suis basé, comme sur le véhicule original, aux orifices de la grille de refroidissement (photo 85). Le 4 ème en partant de la gauche !


Après cette séance de pose des logos propre à cette voiture, j'applique une 4 ème couche de Klir. Cela permet de fondre les décalques sur la maquette et évite donc de voir son film (photos 86 & 87).
Cette Cox commence à ressembler à l'original !









Pose des phares, des clignotants...






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos impressions...