mardi 6 avril 2021

Diorama vue en coupe longitudinale d'un Garage éch 1/24 "Garage Grimaud..." 1 ère partie


Voici un pas à pas de la réalisation d'un diorama en coupe d'un garage.
J'ai débuté celui-ci en mars 2020 et vous pourrez suivre sa réalisation en fonction de son avancement qui sera, j'en conviens très bien, très long dans le temps.



Images de conception 3D

Pour réaliser mon diorama, mon fils Alexandre a réalisé des images en 3D en lui fournissant les indications de mon futur projet. Ceci m'a permis de concrétiser visuellement ce que j'avais dans ma tête.
Mon idée de diorama était très simple... Une vue éclaté d'un garage des années 1970.
Pour moi ce garage, en vue de coupe, se trouvait dans un vieux hangar.
Parmi les critères les plus important pour ce diorama en scratch :
- sa dimension pour pouvoir être placé dans ma vitrine
- sa dimension pour être présenté lors des expositions
- avoir un éclairage intérieur
- avoir un coup de revient très faible. 

La surface de sa base est de 73 x 25 cm, cela me permet de placer ce diorama  dans ma vitrine.
 Cette dimension me permet aussi, pour les expositions, d'avoir une longueur correcte et de me facilité son transport dans une caisse.
Les poutres vont me permettre de placer un éclairage et de supporter la moitié d'une toiture.







Le Mur longitudinal

 Le coup de revient est un critère essentiel, j'utilise donc du carton de protection qui permet de protéger divers articles sur des palettes de transport. Ce carton recyclé a la particularité d'avoir un aspect crépi et cela, vous en convenez que pour un mur, c'est  parfait ! 


J'ai tracé puis coupé au cutter trois plaques identiques de 59 x 20 cm, chaque plaque a une épaisseur de 4 mm. J'ai réalisé trois grandes baies vitrées afin d'avoir une vision de mon garage sous différents angles, notamment pour des prises de vues photographiques.
Pour la découpe des baies vitrées j'ai d'abord réalisé un gabarit qui m'a permis de faire les traçages des ouvertures et des encadrements. 


 


J'ai réalisé, avec ce même carton, les murs du futur bureau, avec bien sûr la découpe pour l'emplacement des baies vitrées et de la porte d'entrée.



Pour matérialiser mon projet j' ai placé ces éléments muraux sur une feuille de papier aux dimensions de la base puis j'ai ajouté quelques éléments qui viendront prendre place sur ce futur diorama. Notamment des véhicules et de l'outillage.



Cette première vision va me permettre d'apporter quelques modifications éventuelles.
Par exemple placer une pompe à essence à l'entrée du garage, le nombre de véhicules à l’intérieur de l'atelier, la configuration du bureau, l'emplacement des établis...



 


Pour réaliser le vitrage  j'ai collé des feuilles de plastique transparent, provenant de divers emballages alimentaires, entre les plaques de cartons. J'ai agrémenté celui-ci par des baguettes plastiques de chez Evergreen de 0.25 x 1,5 mm peintes en alu pour représenter les structures des encadrements des fenêtres.


Dans la plaque du milieu j'ai pratiqué 4 saignées en prévision du câblage électrique pour l'éclairage. Puis j'ai collé les plaques entre elles, avec de la colle à bois dite "colle blanche".

Avec un emporte pièce, j'ai percé la vitres et effectué à l'aide d'un cutter quelques traits pour figurer une vitre brisée par des jets de pierre. Sans doute que cette dégradation fut réalisée par des vilains garnements. 




La peinture du mur et des encadrements des fenêtres est réalisée avec de la peinture Pébéo à l'aide d'un rouleau utilisé notamment pour les loisirs créatif.
Sur la baie vitrée du milieu j'ai laissé une fenêtre en position ouverte. Les fenêtres sont agrémentées de leurs poignets.
 





Le Bureau 

Ce bureau mesure 14 x 10 cm, ce qui représente environ une surface de 8 m carré à l’échelle 1. Il est proportionnel à l'ensemble.
Les baies vitrées sont assez grandes pour avoir une vision intérieure assez correcte. Je vais bien sûr détailler l’intérieur et y ajouter l’éclairage. 

Dans ce bureau je placerais du mobilier et sans doute le patron à son bureau et son client. 



La porte, de dimension proportionnelle à une figurine, est réalisée avec de la carte plastique de ma boite à rabiot et les renforts en baguette Evergreen. 
Les barillets des verrous sont des bois de cure dents et les verrous sont réalisés avec de la carte plastique. 



Pour représenter le carrelage j'ai utilisé le fond d'une boite de fromage dont je ne citerai pas la marque. 
Rien ne se perd tout se recycle dans le scratch !
Cette plaque est coupée au dimension de ce local, sans oublier le passage de la porte.


Au dessus du bureau va se trouver une mezzanine ou je placerais divers objets en relation avec ce garage, une sorte de débarras !
J'ai utilisé du carton, puis j' ai collé des touillettes en bois pour représenter son plancher.
Pour lui donner un aspect assez vieux et usé j'ai appliqué des huiles pour la protection du mobilier  de jardin en bois, produit qui dormait dans une armoire au fond de mon garage ! 


Après un bon séchage de cette huile j'ai appliqué des jus de chez Tamiya , d'abord le noir puis le gris. Ce résultat me convient très bien. 



Pour les couleurs du bureau je me suis inspiré des couleurs des murs en blanc et bleu  de mon garagiste .
 Le garage  "Granoux"
 37 rue Granoux dans le 4 ème à Marseille.


Un peu de pub pour un mécanicien très très compétent me fait plaisir.

Pour les baies vitrées, même méthode que les vitres sur le mur précédent.


Sur le plancher j'ai tracé les joints du carrelage puis je l'ai recouvert d'un film transparent adhésif pour simuler la brillance du carrelage.  
Sur la porte peinte en bleu les verrous sont fixés ainsi que la poignée.


J'ai renforcé l'angle extérieur du bureau avec une baguette en L que j'ai peinte en gris acier agrémenté de bandes obliques jaunes, sécurité oblige !
Au plafond du bureau j'ai placé l'éclairage constitué d'une led.




Voici quelques photos du bureau qui me permettent de mieux matérialiser son futur aspect général, notamment avec des figurines, du matériel ainsi que des véhicules. 




Les Murs latéraux

 Le côté droit 

Ce pan de mur est la partie arrière de mon garage vue en coupe longitudinale . 


Sa structure est la même que le mur latéral, il est constitué de 3 plaques de carton.
Sur la plaque du milieu j'ai réalisé une saignée pour le passage du câblage électrique de l'éclairage de rue. Sur les plaques intérieures et extérieures j'ai effectué une découpe pour placer une porte.


Cette porte est constituée de plusieurs touillettes en bois. Elles sont collées sur le carton avec de la colle à bois. Sa dimension est proportionnelle à une figurine 1/24.
Pour lui donner un effet "usagé" j'ai passé, comme pour la mezzanine, une couche de protection bois V33 puis de la peinture bleu France de chez Zéro-Paint, celle-ci est appliquée vulgairement au pinceau brosse puis après quelques minutes essuyée avec du papier absorbant. Ce bleu France est la couleur de mon R8 Gordini de chez Heller que j'ai déjà montée, peut être viendra t'elle dans ce futur diorama ?



Pour finir la porte, j'applique un jus noir de chez Tamiya toujours essuyé au papier absorbant. Il ne me reste plus qu'à placer les verrous et la poignée.


Pour agrémenter cette face murale extérieure peinte en blanc, j'ai placé une publicité peinte sur ce mur, réalisée sous forme de décalque. Je vous invite à consulter mon article 
J'ai rajouté un lampadaire et la plaque de rue "Rue O'Fadoli", car ce garage se trouve à Marseille !
Cette plaque est un décalque appliqué sur une carte plastique de 1 mm avec ses 4 vis de fixations réalisés avec des têtes d'aiguilles. 
Je vais aussi rajouer une boite aux lettres et peut être un panneau indicateur de direction
 "Les Calanques".   



Le côté gauche

Ce mur représente, toujours en vue de coupe, l'entrée du garage. Avec la fenêtre du bureau et ses volets en bois ainsi que le coté gauche de la porte d'entrée du garage, porte présentée  repliée en position ouverte.
 

La fenêtre est constituée des vitres, réalisée avec la même méthode que les baies vitrées, l'armature de cette fenêtre avec des baguettes plastiques peintes couleur bois.


Ce pan de mur est constitué, pour l'épaisseur, de trois plaques de carton. Dans la plaque du
milieu j'ai réalisé une coupe pour permettre le passage des fils électriques du lampadaire.
les sous bassements, de la fenêtre et du mur, sont réalisés toujours avec ce carton de recyclage dans lequel j'ai tracé avec une pointe fine en métal les joints des "pierres de Cassis".



Les supports des fenêtres dans le mur sont réalisés avec de la baguette métallique de 1 mm de diamètre. Cette baquette me sert aussi à réaliser la barre de fermeture des volets. Pour la poignée de fermeture et aussi les charnières des volets j'ai utilisé le métal des capsules de café, capsules très appréciées par mon ami Georges ! 


Voici l'aspect général de mon pan de mur pour l'entrée de mon garage, reste plus qu'à le fignoler. 


Pour moi ce garage est aussi le siège de l'écurie de compétition "E.M.R Racing".
j'ai donc appliqué son logo entre le volet et la porte du garage.
Cette écurie participe aux championnats de 2 Cv cross et si vous souhaitez la découvrir je vous invite à consulter mon article la concernant "Un jour de GP à GROLAND"



Pour agrémenter le pan de mur j'ai réalisé une peinture murale publicitaire
 concernant le nom du garage.
Cette peinture est réalisée sous forme de décalque,
 je vous invite à consulter mon article concernant la réalisation de décalques

En premier lieu, j'imprime les logos sur une feuille de papier normale, ce qui me permet de faire différents essais, de police, de taille, de couleurs et d'écritures.


Apres avoir choisi, dans ces différents critères,
 je réalise les décalques que j’applique sur le mur.
Avant la pose j'ai passé une couche de Klir sur le pan de mur, 
cela permet une meilleure adhérence.
Après l’application des décalques et un séchage complet de ceux-ci
 je passe une couche de vernis Mat pour faire disparaître l'effet de brillance et fondre dans la masse les décalques sur le mur.
La pente du toit est recouverte de bois, comme d'habitude avec des touillettes !
Qui seront patinées .


Voici quelques détails qui font le charme et la réalité d'un diorama.

- La plaque de rue "Rue PASTAGA"
- Le panneau indiquant les heures d'ouverture
(horaire au bon vouloir du patron).
- La ferronnerie de la porte avec sa poignée de fermeture.




L'outillage 1ère partie

Le plus gros des murs est réalisé,
à ce stade du diorama je commence la partie outillage, cela me permet de revenir au montage et à la mise en peinture de pièces plastiques !
Cela va me permettre aussi d'estimer le nombre de pièces de gros outillage qui prendrons place sur cette scènette.
Pour ce faire je vais utiliser deux boites de la gamme FUJIMI,
le packaging est différent mais le contenu est identique.


Les figurines qui prendront place dans cet atelier, m'ont étaient gracieusement offertes par mon ami maquettiste virtuel "Fred".
Nous avons fait connaissance via le réseau social Face-Bouc car nous avons la même passion à coller et peindre du plastique.

Je vous invite à consulter sa page, 
ou vous découvrirez de superbes montages.


Le pont élévateur, dans la gamme Fujimi, est à mon goût beaucoup trop large pour des véhicules de types européens. Le fabricant Japonais a sans doute basé son calcul pour des véhicules de types américains, pour des voitures beaucoup plus larges.
Cette largeur excessive entraîne, lorsque vous posez un véhicule, une très mauvaise stabilité de la maquette.
J'ai estimé cette largeur excessive à 1,5 cm.  



J'ai donc tracé sur la partie inférieure du socle une bande de 1,5 cm.
 Ce traçage m'a permit d'effectuer une découpe parfaite. 


Comme la découpe est nette, je n'ai eu aucun problème pour effectuer un collage précis. 
Ceci m'a permis de ne pas affecter la gravure striée en relief de la plaque d’accès du pont élévateur.


Pour  la mise en peinture j'ai utilisé de la peinture acrylique de carrossier professionnel !
Ce bleu métallique est celui qui se trouve sur mon propre véhicule.
Les rampes verticales des bras élévateurs sont peintes en alu mat.
J'ai appliqué une couche de Klir pour lui donner un aspect légèrement satiné ce qui m'a permis d’appliquer un jus noir de chez Tamiya et d'effectuer des brossages à sec de deux couleurs, alu mat & fer brûlé (Gun Métal).


Sur le boitier de commande j'ai rajouté les poignées de commandes en rouge et jaune, elles sont placées de manière à être en accord avec le décalque rouge qui indique la manipulation du pont.  
Comme vous pouvez le constater maintenant, ma maquette de cette 
est très stable sur le pont pour sa future vidange !


Voici une grue d'atelier, plus communément appelée "Une Girafe".
Peinte en orange avec une légère couche de Klir puis différents jus
 et pour finir un brossage à sec.
Pour moi mon diorama sera un garage qui vit, donc l'outillage à vécu.
De ce fait je vais mettre un point d'honneur à effecter des patines
 sur les différents éléments d'outillages.
Je vois trop souvent des dioramas sur le même thème avec des pièces vraiment très propre, ou je me pose la question soit ce garage n'a pas encore reçu de clients ou alors cet atelier de mécanique ne travaille pas trop !



 Pour ce qui concerne le masque de protection pour la soudure, j'ai décidé d'évider la partie vision non transparente représenter par du plastique et de matérialiser la vitre par une application de colle colle spéciale translucide. 
J'ai peint le masque en orange pour qu'il soit bien visible posé sur le poste à soudure.


Concernant ce poste à soudure à l'arc, j'ai rajouté les divers câbles électrique pour son utilisation. Sur le câble d'alimentation électrique orange j'ai rajouté la prise électrique.
Les deux autres câbles sont sur leur support de repos. J'ai réalisé ces supports dans du métal blanc de capsule de café.


Voici un banal chariot de garage avec son chiffon, qui il est vrai est assez sale !



Pour le téléphone j'ai rajouté son câble téléphonique, ce qui lui donne je pense un aspect plus réaliste.
Il sera posé sur le bureau avec peut être un appareil photos reflex, sans doute oublié par un expert automobile suite à un sinistre sur un véhicule.





En ce qui concerne le seau d'eau pour le ménage du bureau, j'ai remplis, après mise en peinture bien sûr, le fond avec une bonne quantité de colle à bois. Après séchage j'ai rajouté du vernis brillant teinté avec une goutte de peinture grise. Sur le bord j'ai positionné une serpillière qui je le conçois est assez sale.


A présent voici quelques bidons ou jéricans dans diverses tailles. A vous de trouver les modèles qui ne sont pas à l'échelle 1/24 !!! Il y a certaines pièces qui sont à l'échelle 1/35.




Voici une étagère métallique ainsi qu'une table de travail qui prendront facilement place sur le diorama. Je pense qu'elles prendront place, peut-être, sur la mezzanine.




Voici les diverses pièces issues des boites Fujimi.
J'ai voulu leur donner un aspect assez usagé par l’application de divers jus ainsi que des brossages à sec. 




Maintenant, dans cette 1ère partie de l'outillage, je vais vous présenter des pièces achetées chez deux artisans qui réalisent diverses pièces par impression 3D.

&
Anjou Résine Modélisme 

Consultez leur page FB en cliquant sur leur nom et surtout n'hésitez pas à les contacter pour divers renseignements concernant leurs productions, les échelles qui vous conviendrez ainsi que leurs catalogues. Vous ne serez pas déçus !



Pour les pièces "Uchrony Production" j'ai demandé à Jean-Marie, spécialiste du 1/35 s'il pouvait me réaliser des pièces à l’échelle 1/24. J'ai donc commandé deux références
Les bornes à incendie
&
le transpalette.

Les pièces que vous recevez possèdent encore les "fils d'impression" que vous couperez simplement et délicatement avec votre pince coupante de maquettiste. 
J'ai apprêté les pièces avec du primer blanc fin de la marque Tamiya.


Pour la borne incendie, et bien j'ai peint celle-ci en rouge mat, les écrous des bouchons en doré et les divers écrous de fixation en gris acier.



J'ai appliqué une fine couche de Klir pour avoir un aspect satiné puis j'ai passé un jus noir puis un jus gris clair de la marque Tamiya.


Voila ou vous trouverez cette borne incendie sur mon diorama. 
Un garage automobile avec tout les produits inflammables qui s'y trouve 
et déjà protégée !!!



Pour le transpalette, j'ai appliqué du primer.



 Puis j'ai utilisé aussi un rouge mat pour les pales, du gris acier, du noir mat et une couleur alu pour la poignée de commande.


Pour fignoler l'appareil j'ai pendu un torchon à la poignée.
Pour réaliser ce bout de chiffon j'ai utilisé du papier qui se trouve dans des boites de fromage.
Je découpe ce papier à carreaux à la taille 1/24, je l'imbibe d'un mélange de colle à bois avec une goutte de peinture et le tout dilué avec de l'eau.
Je le met en place, je lui donne la forme désirée et tranquillement j'attend le séchage.
Après j’applique différent brossage à sec et divers jus pour la patine.







Maintenant je vous présente  les pièces commandées chez ARM.




J'ai peint les palettes en beige N°89 de chez Revell, puis j'ai appliqué une fine couche de Klir ce qui donne un aspect légèrement satiné et pour finir un jus "Panel Line" noir de la marque Tamiya. Ceci a pour effet de faire ressortir les nervures du bois et de leur donner un aspect usagées.


Voici la boite aux lettres qui prendra place à l’extérieur sur le mur "Rue O'FADOLI".
La plaque d’égout prendra place, sans doute, devant le garage "Rue PASTAGA".
Avec les noms des rues que je viens de vous dévoiler
 maintenant vous pouvez localiser ce garage avec votre GPS.


Voici deux extincteurs dans le cas d'un départ de feu.





Voici la pompe à essence "Super" qui prendra place à l'entrée du garage, je vous rappelle que mon diorama est un garage en coupe longitudinale donc à vous d'imaginer la deuxième pompe à gazole.
J'ai choisi comme marque de pétrolier la "BP". Pour la simple raison que cela me permet de la peindre en jaune et vert et de ce fait cela tranchera avec les autres couleurs et je pense que cela la mettras en évidence.
La pompe est de la marque Satam des année 50.


J'y ai apporté deux modifications, le retrait du néon publicitaire du pétrolier et j'ai changé le tuyau de remplissage entre la pompe et le pistolet.



Après avoir nettoyé la pompe avec du liquide vaisselle j'ai appliqué du primer blanc Tamiya.
Puis c'est l'opération masquage !
Masquer la partie qui va recevoir la peinture verte et l'emplacement du compteur.
A ce stade je peint en jaune brillant N°12 de chez Revell.
Après séchage de cette couleur, masquage de cette porte jaune pour appliquer le vert émeraude N° 61.


Après séchage et bien il ne reste plus qu'a retirer la bande cache de chez Tamiya.
J'ai dans un premier temps imprimé sur une feuille ordinaire le logo BP ainsi que le compteur.
J'ai peint en noir mat le joint du cadran.



J'ai réalisé mes propres décalques concernant le cadran et le logo du pétrolier.
Je vous invite à consulter mon article
et vous aussi vous pourrez donner libre cours à vos idées !
Sur le cadran j'ai collé un plastique d'emballage alimentaire transparent pour 
représenter la vitre du cadran.
Puis j'ai mis en peinture le pistolet et la poignet de la porte.


Pour le tuyau j'ai utilisé simplement une élastique "métallique" pour cheveux. Cette pièce très très souple se présente sous forme d'un ressort, à l’intérieur j'ai fait passer un fil électrique assez rigide pour mettre en forme ce tuyau. J'ai percé la pompe au diamètre du tuyau puis je l'ai inséré dans ce logement et j'ai collé le tuyau à la cyano en gel.
J'ai appliqué une couche de Klir avant de réaliser le brossage à sec ainsi que les jus.
Pour la terminer j'ai placé un torchon à carreaux sur la poignée.




Voila où va se trouver ma pompe à essence à l'entrée du garage, vous comprenez mon choix des couleurs en jaune et vert .



Voici la complémentarité de ces deux supers artisans !



Un petit ajustement de la palette, et la voici sur son transpalette.



La complémentarité de ces deux pièces va me donner d'infini scénario de présentation pour ce garage. 




Voici le futur emplacement de ces superbes pièces artisanale sur mon diorama.




La charpente

Pour mon diorama je trouvais qu'il était plus agréable de réaliser un éclairage par le dessus.
Mais comment mettre cette source lumineuse ?
Tout simplement en réalisant une charpente constituée de 5 éléments où je pourrais placer des néons. 


Pour la réaliser j'avais diverse idées de matériaux, 
en plastique avec du profilé, en métal ou en bois !
L'idée du bois me paraissait plus agréable esthétiquement, mais quel bois utiliser ?
J'ai un petit penchant pour les esquimaux glacé et l'idée m'est venue de réutiliser les bâtonnets en bois de cette gourmandise. 
Pour le nombre aucun soucis vu que j'adore les glaces.


J'ai dans un premier temps mis mon idée sur une feuille de papier millimétrée pour avoir les dimensions proportionnelles en tenant compte des dimensions des murs et de la base du diorama.
Après j'ai coupé les bâtonnets aux dimensions voulues et pour avoir une épaisseur de poutre proportionnelle j'ai collé avec de la colle à bois 3 bâtonnets les uns sur les autres pour avoir une épaisseur convenable.
Pour une poutre j'ai utilisé 24 bâtonnets et il y a 5 charpentes pour ce diorama, je vous laisse avec plaisir le calcul du nombre total des bâtonnets.
Voila donc ma charpente avec son entrait, son arbalétrier, ses deux contres fiches et son poinçon.



Pour donner un aspect plus réaliste j'ai posé des connecteurs/platines d'assemblage en acier zingué. Pour cela j'ai simplement utilisé le papier aluminium qui ferme hermétiquement les pots des produits laitiers.


J'ai découpé ce papier, qui est légèrement gaufré, de telle sorte à ce que l'ensemble soit homogène et assez réaliste puis collé avec de la colle à bois (colle blanche). Pour représenter les vis de fixation des connecteurs j'ai utilisé la partie des tètes d'aiguilles. J'ai cisaillé chaque aiguille sur une longueur d'environ 2 mm (dans le cercle bleu sur la photo)


J'ai repéré leur emplacement avec la pointe d'un crayon noir puis j'ai réalisé pour chaque pointe un trou de 1,5 mm ceci pour l’insérer sur la charpente ou j'ai au préalable placé une goutte de colle à bois dans chaque orifice.


Sur chaque pièces de bois il y a 46 têtes d'épingle, il y a 3 charpentes avec ces épingles de chaque coté et sur les 2 autres charpentes uniquement sur une seule face vu qu'elles seront placées contre les murs latéraux. Au total cette partie représente 184 coupes d'aiguilles, 184 trous de 1,5 mm et 184 gouttes de colle à bois.
Pour donner un aspect "qui a vécu" à cette charpente j'ai appliqué une couche d'huile de protection de mobilier de jardin et du Panel Line de chez Tamiya gris et noir (même méthode que le plancher en bois, les volets et les diverses portes, pourquoi changer une équipe qui gagne !).


Pour soutenir la charpente sur le mur j'ai réalisé des potelets ou chandelles. Cette pièce est réalisée toujours avec les bois des bâtonnets glacés. Avec un outil électrique rotatif muni d'une fraise j'ai creusé une gorge pour le passage du câblage électrique des néons.


Les charpentes sont terminées maintenant place au essai à blanc. Pour cela j'ai eu besoin d'un chef de chantier nommer "RAPTOR".
Avec moi il a bien vérifié le positionnement des pièces de bois sur le mur et le bon fonctionnement de l'éclairage. Si un gros défaut serait apparu lors de cet essai à blanc il n'aurait pas hésité à vite me signaler mon erreur par un miaulement et un grand coup de patte dans la pièce. 



Pour réaliser l'éclairage je suis resté sur le même principe de montage utilisé lors de la réalisation de mon fourgon Citroën type H
Je vous invite avec plaisir à découvrir cette réalisation primée sur divers concours .


Voici l'ensemble charpente et éclairage terminé. Pour un total de 5 charpentes cela  représente 135 bâtonnets + 70 ferrures + 184 têtes d'aiguilles + 184 trous de 1,5 mm + 184 gouttes de colle dans les trous soit au total 757 manipulations pour ces charpentes en bois.


Le socle

Comme je vous indiquais au tout début de mon article, la dimension de la base de mon diorama avait une grande importance. Celui-ci devait rentrer dans ma vitrine et être facilement transportable pour être présenté aux diverses expositions auquelles je participe. Donc les dimensions sont 73 cm en longueur 26 cm en profondeur 4,5 cm en hauteur.


L'ossature de mon socle est constituée d'un tasseau qui dormait au fond de mon garage. Il est d'une section de 37 x 13 mm. Au centre j'ai placé une section de bois pour rigidifier l'ensemble pour éviter que le socle ne vrille.
Le plateau est constitué d'un panneau de carton d'environ 5 mm d'épaisseur.



J'ai placé les interrupteurs sur la face avant par obligation, car sur les cotés ou sur la face arrière lorsque mon diorama auras pris place sur son étagère dans la vitrine je serais dans l'impossibilité d'y accéder. J'ai tracé un rectangle à la dimension de mon interrupteur puis perçage et ajustage à la dimension voulue.


Dans chaque angle j'ai collé des triangles de bois toujours pour bien rigidifier. J'ai appliqué de l'enduit de rebouchage sur la tranche du carton pour faire disparaître sa structure.



J'ai collé le plateau en carton sur l'ossature en bois avec de la colle à bois.
J'ai appliqué de l'enduit de rebouchage entre le carton et le bois pour minimiser la jonction de ces deux pièces.


A l’intérieur du socle j'ai appliqué un joint de colle à bois pour éviter tout décollement ultérieur. Sur le tasseau du milieu j'ai effectué plusieurs trous qui me permettront de faire passer le câblage électrique de l'éclairage.


J'ai réalisé deux supports en carton collés sous le socle ou viendront se loger les piles électrique.


Pour finir mon socle j'ai appliqué, au rouleau, trois couches de peinture noire satinée de la marque Pébéo.



Pour des raisons techniques et pour éviter que cet article ne soit trop long et donc
 trop "Prise de tête" je clôture ici la 1 ère partie de mon article.

Vous avez pu découvrir dans cette 1 ère partie les chapitres :
- Images de conception 3D
- Les murs
- Les murs latéraux
- L'outillage 1 ère partie 
- La charpente avec son éclairage 
- Le socle

A l'avenir, pour suivre la conception de mon diorama sur sa 2 ème partie je vous inviterai à cliquer ICI. 
Encore un peu de patience !!!



















Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez vos impressions...