mercredi 1 décembre 2021

Diorama vu en coupe longitudinale d'un Garage éch 1/24 "Garage Grimaud..." 3 ème partie

 Maintenant nous arrivons à  la 3 ème partie de mon diorama. Elle va consister au fignolage des deux premières parties puis je vais commencer le détaillage de ce garage.

Mais je vous invite, si vous découvrez mon article, à faire un petit retour en arrière pour découvrir les parties précédentes. 

Dans la 1 ère partie en cliquant ICI vous trouverez

- Image conception 3D

- Le mur longitudinal

- Le bureau

- Les murs latéraux

- L'outillage 1 er partie

- La charpente

 -Le socle

Dans la 2 ème partie en cliquant ICI vous trouverez

- Assemblage des 3 murs

- Collage des murs sur le socle

- La partie inférieure du socle

- Réalisation des gaines électriques

- L'intérieur du bureau

- Réalisation du sol 

Reprenons notre 3 ème partie qui va commencer par

La mise en place du bureau 

Dans un premier temps j'ai mis en scène la situation de l’intérieur de ce local sur mon établi. Pour me donner un aperçu, mettre des figurines masculine ou féminine ? 

J'ai opté pour une secrétaire et une cliente, cela ma permis aussi de positionner le bureau et les meubles.



Sur les murs j'ai collé des baguettes plastique en L pour bien positionner les murs du bureau, j'ai peint celles-ci en X-10 "Gun Métal". Ces montants vont me permettre de renforcer le futur collage des murs et d'avoir une meilleurs finition.

J'ai collé à l'aide de colle à bois le carrelage, qui je vous rappelle est constitué d'une feuille d'emballage d'une boite de fromage, d'un traçage au stylo noir pour représenter les joints et recouverte d'un adhésif transparent pour représenter la brillance du carrelage (feuille qui  permet de recouvrir les livres scolaires).

Les figurines, déjà je ne suis pas un spécialiste figuriniste, celles-ci sont pour moi de piètre qualité. Se sont des personnages fabriqués en chine. Il est évident que le sachet de 10 figurines vendu 10€ vous n'avez pas vraiment de la qualité ! En clair j'aurais dû réfléchir avant de faire cet achat.

Comme je vous ai indiqué précédemment je suis loin d'être un cador de la mise en peinture de ces personnages. Mais une fois que le bureau seras terminé elles me permettront de combler le vide et de mettre un peu de vie dans ce local.

En vert, vous avez la cliente et en blanc  la secrétaire.  


J'ai d'abord collé les meubles puis la secrétaire assise sur sa chaise roulante.


Après j'ai mis en place le bureau auquel, j'ai rajouté un porte stylo (voir les détails de celui-ci dans mon article en cliquant ICI) à côté du téléphone. J'ai collé la figurine qui représente la cliente sur sa chaise et l'ensemble collé sur le carrelage. J'ai collé aussi deux cartons sous la fenêtre, des colis fragiles et contenant des produits corrosifs.



Je me permet de vous rappeler que ce garage se trouve rue du "Pastaga" à Marseille donc il est logique de trouver un cadre qui représente "La Bonne Mère". Ce poster est placé au dessus de la petite bibliothèque. De telle manière que quand vous rentrez vous pouvez le voir en premier lieu et que si votre véhicule est bien réparé c'est grâce à elle !!!




A ce stade pour moi l’intérieur du bureau est au complet, un juste milieu entre le pas assez et le trop plein lol. Mais avant de coller les murs du bureau je pose quelques décalques, histoire d'égayer un peu les murs. Je vous rappelle que ce garage est le siège de la célèbre écurie "E.M.R Racing" qui cours en 2 Cv Cross. Donc vous retrouvez le logo de cette team, vous trouvez aussi le manufacturier "Michelin" ainsi que son célèbre BIBENDUM qui est une création de chez A.M.R,, le logo du Pick-Up 2 Chevaux et le logo de l'OM qui pour un garage Marseillais est obligatoire au risque de se retrouver avec très peu de clients. 



Essai à blanc de la mise en place du mur, histoire de voir si cela cadre bien !



Comme mon essai est concluant, je passe à la mise en place définitive des murs. Pour cela j'applique un filet de colle à bois sur le sol, le long du carrelage ainsi que sur les montants verticaux.



Pendant le séchage je pose un poids de 1,8 Kg sur la partie supérieure afin d'obtenir une pression correcte de collage.


Le plafond du bureau est collé avec la même colle et je répète aussi le procédé de pression.



Après un temps de séchage assez long, le collage des murs est parfait. Aucun espace entre ceux-ci et le sol.



Le Bibendum de chez A.R.M est collé sur son support puis l'ensemble est fixé sur le mur.  Au préalable j'ai percé un trou dans le mur du diamètre de la pâte de fixation. 
Sur la partie inférieure du mur j'ai rajouté quelques décalques en relation avec le garage.



Au-dessus de la porte d'entrée du bureau j'ai rajouté une pancarte avec la devise du patron.
"Ici n’engueulez pas le Patron, La Patronne s'en charge !!!"



Voici une vue du bureau côté rue.



Maintenant le bureau avec son éclairage intérieur est terminé, il ne me reste plus qu'à agrémenter sa partie supérieure, la mezzanine, avec notamment des divers objets en relation avec la mécanique.



La partie cache misère 

A ce stade du montage je me dois de faire disparaître les vis de fixation des murs. Elles sont vraiment disgracieuses mais d'une très grande importance dans ce diorama. Pour cette opération je décide de les cacher par des fausses pierre de taille ou par des plaques de rues. J'effectue un premier essai à blanc.


Cet essaie à blanc est concluant et me permet de cacher cette misère.


Je colle donc les fausses pierres avec de la colle à bois, dite colle blanche.


Pour les vis de partie supérieure j'ai réalisé des plaques de rues. J'ai fabriqué les plaques en réalisant des décalques, décalque appliqué sûr de la carte plastique de 1 mm. Les vis de fixations sont réalisées avec des têtes d'aiguilles.  


N'oublions pas que ce garage se trouve à Marseille, donc l'entrée du garage se trouve
 Rue imaginaire de ma ville, mais d'un nom bien connu des terrasses de bistrot 


 Pour le mur de droite, j'ai réalisé la même opération, j'ai apposé aussi une plaque de rue. 


La rue s’appelle "Rue O'FADOLI"
J'en convient que se diorama a un aspect un peu "PAGNOLESQUE



Pour la partie supérieure du mur longitudinal je trouvai que  la tranche du mur était très disgracieuse, on pouvait voir les épaisseurs des plaques de carton qui constituait le mur.


J'ai collé, après mise en peinture, une bande de carton de 2 mm d'épaisseur sur toute la longueur.
Ce carton a un effet crépi qui reprend bien l'aspect d'un mur.





Après un temps de séchage conséquent, j'ai délicatement découpé cette bande avec un cuter pour obtenir une présentation correcte.


Maintenant il me faut cacher les 3 vis qui maintienne la charpente. j’opère de la même manière, par le collage de pierre de taille préalablement tracé dans une plaque de carton puis découpé.



Les 3 caches sont collés au niveau des têtes de vis, je trouve que cela donne un aspect plus réaliste et plus convenable.





Pour les angles des murs de coté, j'ai découpé des bandes de cartons que j'ai amincies après un trempage dans de l'eau pour ne retirer qu'une fine couche de carton de 2 mm.
J'ai collé celle-ci avec toujours de la colle blanche, puis peint en blanc mat.




Pour finir, j'ai collé au bas de ces bandes, des pierres de taille pour avoir une finition correcte.
Voilà la partie cache misère est maintenant terminée, j'ai l'impression d'avoir glissé la poussière sous le tapis ! 





Finitions des murs extérieurs 

A ce niveau de mon diorama le gros oeuvre est terminé. Je vais enfin pouvoir passer à la phase de mise en situation. Une phase qui  est plus agréable et qui permet de concrétiser le travail effectué en amont.
J'ai débuté par l'entrée du garage, en premiers lieux afficher les horaires d'ouverture au public. Vous en conviendriez qu'ils sont un peu particuliers ! 
Le travail est une chose sacrée, il ne faut pas être égoïste, il faut le laisser aux autres ! 



J'ai placé la borne incendie sur la gauche, borne réaliser par impression 3D 
de chez Uchrony Production . Sa mise en peinture a été réalisée dans la 1er partie de mon diorama, 1er partie que je vous invite vivement à consultez.




Je place la pompe à essence sur la droite, pompe de la marque A.M.R en impression 3D. Sa modification et sa mise en peinture est visible toujours dans la 1er partie de ce diorama. Elle est placée entre le volet et la porte du garage, de telle sorte que virtuellement ceux-ci puissent être fermés.



Ces touches de rouge, jaune et vert mettent un peu de couleurs vives dans cette présentation.


Pour lier la pompe à essence au sol j'ai appliqué un jus "Panel Line Black de chez Tamiya" car il est évident, comme station essence, que du produit pétrolier soit répandu au sol après chaque utilisation de celle-ci.



Sur le mur de droite et côté rue, j'ai mis en place une boîte aux lettres de la marque A.M.R et un panneau directionnel indiquant la départementale 51 (je pense que ce chiffre vous parle lol) pour se rendre aux "Calanques".




Il faut vous imaginer que venant de la rue "On Craint DEGUN" vous êtes à l'intersection avec la rue "O' FADOLI" et en prenant à droite vous irez doucement en direction des cabanons. 



Avant de mettre en place les pièces essentielles de mon garage (outillage, véhicules, figurines..) j'ai lié les murs avec le sol. C'est-à-dire que j'ai appliqué dans les angles un jus Panel Line noir et gris. Cela représente pour moi la saleté normale d'un garage.




Avec quelques taches de produits divers que l'on utilise dans un atelier de réparations automobiles.



Pour finaliser cette opération j'ai appliqué,  avec mes amis Parcimonie et Bon Escient, un jus Accent Color deep brown de chez Tamiya.  



Avec ces trois couleurs de jus cela permet d'avoir un rendu plus réaliste.



J'ai bien sur appliqué ce jus au niveau du caniveau de l'entrée, sur la plaque d'égout et niveau du trottoir.





Ces différends colories de jus me permettent de faire ressortir les différents angles.





L'outillage 2 ème partie 

 Le cric hydraulique est une des pièces maîtresses dans un garage, il est donc évident pour moi qu'il va prendre une place judicieuse sur ce diorama. 


J'ai rajouté sur sa base les décalques d'un fabricant d'outillage. les décalques sont de ma propre réalisation et je vous invite à consulter mon article concernant la réalisation de ceci  en cliquant ICI
Qui dit cric dit aussi chandelles, voici déjà un premier jeux de 4 pièces. 



J'ai réalisé un récupérateur d'huile de vidange en scratche. Pour cela j'ai utilisé un emballage cylindrique en plastique, que j'ai coupé à la longueur désirée. J'ai poncé au papier abrasif la partie ou ce trouvé la coupe puis j'ai collé une carte plastique pour en réaliser le fond.



J'ai utilisé ce tube car la partie supérieure était évasée avec du relief et cela donne un aspect plus réaliste. J'ai réalisé un cerclage avec une baguette de plastique de 1,5 mm sur la partie supérieure car cela m'a permis d'obstruer un trou de fabrication. J'ai collé aussi une baguette sur la partie inférieure pour couvrir la jonction du cylindre et de sa base. Le fait d'avoir collé ces baguettes donne un peu de relief à ce cylindre. 
Il est évident que cet appareil doit être déplacé dans ce garage, donc j'ai réalisé deux poignets avec de la baguette métallique de 1 mm de diamètre, que j'ai mis en forme à l'aide d'une petite pince de maquettiste, puis collé sur les côtés avec de la colle cyanoacrylate en gel.



Pour le tube de récupération j'ai utilisé de la baguette d'une célèbre marque de sucette en forme de boule ! Chupa...pour ne pas la nommer lol. Son diamètre est proportionnel à l’appareil et coupé à une longueur adéquate.
Sur le côté j'ai rajouté une tige métallique de 1 mm pour représenter le niveau de remplissage dans ce récupérateur. 


Il est évident que ce récupérateur s'il doit être déplacé avec ces poignets il lui faut des roulettes, donc sur le socle, après avoir percé quatre trous de 1,5 mm, j'ai collé des roulettes qui proviennent de ma boîte à rabiot.


Avant la mise en peinture et les finitions j'ai effectué un premier essai à blanc sous une
 2 Cv Charleston ainsi qu'une figurine à l'échelle 1/24. Pour moi les proportions sont assez respectées et je peux passer à la finition.


J'ai collé l’entonnoir puis j'ai appliqué une couche d’apprêt pour uniformiser la teinte de base et avoir une meilleure adhérence des futures peintures.
Pour la peinture j'ai utilisé différentes couleurs, du rouge, du noir mât, de l'alu, de l'acier... 
j'ai appliqué des brossages à sec puis des jus. Je trouve que cela lui donne un aspect "Qui à du vécu dans un garage".


Pour finaliser son aspect j'ai appliqué un décalque d'une célèbre marque de pétrolier, ce décalque avec un fond jaune et blanc avec son célèbre dragon lui donne un aspect plus réaliste. Je vais peut-être lui poser un rouleau de papier absorbant pour agrémenter l'aspect de ce récupérateur d'huile moteur.
Le voilà maintenant terminé et placé sous un autre véhicule, en l'occurrence



Les établis en bois.
Pour réaliser ces deux établis, réalisation effectuée en scratch,  j'ai utilisé du bois provenant des cagettes de légumes. J'ai coupé les plateaux aux dimensions adéquates et en fonction de leur emplacement sur le diorama. Pour les pieds j'ai simplement utilisé des allumettes provenant d'une grosse boite, elles ont les dimension qui correspondent bien avec la taille des établis. L'ensemble des pièces est collé avec de la colle à bois, puis comme la charpente j'ai appliqué un produit de protection du bois et quand il est sec j'ai appliqué du "Panel Line Color" noir et gris essuyer avec du papier absorbant avant le séchage. Cela donne aux établis un aspect usagé.
Je réalise un premier essai à blanc avec des petites caisses, un colis et deux bidon d'huiles.
Je trouve que cet essai est bien dans les proportions ainsi qu'à l’échelle désirée.



Pour l’établi qui va se trouver proche des observateurs de ce diorama, j'ai rajouté une plaque en bois de support d'outillage. J'ai traité cette plaque de la même manière que les établis.
Sur ce panneau j'ai rajouté divers outils tels que, clefs plates, marteau, clefs mixte, scie et sur les barre magnétiques se trouvent des limes et diverses pinces.
Sur le plateau de l’établi se trouve un étau, un chiffon usagé, un support de filtre à air de 2 Cv, une boîte de clefs à douilles.


Nous trouvons aussi une facture de réparation ainsi qu'une revues technique concernant la Renault 8, un pistolet à air avec une partie de son tuyau et pour finir quelques clefs et quelques tournis.


Je trouve que mon établi à un aspect assez vivant et réaliste. Pas trop surchargé. Après réflexion j'ai retiré le colis pour le remplacer par un jerrican et bidon d'huile.



Le deuxième établi est de la même matière et conception que le précédent. 
Sur l’étagère inférieure, à ce stade de l'assemblage, se trouve un jerrican, un colis de produit  dangereux inflammable et fragile. Sur le plan de travail se trouve un étau, une clef à molette, une pince multiprise.


Nous y trouvons aussi un bidon, un chiffon usagé, un petit extincteur, un ciseau, deux revues techniques concernant la 2 Cv et la Renault 4 Cv, une scie à métaux et diverses clefs plates, une batterie Bosch.



Pour compléter cette mise en scène, un marteau, divers tournevis, une corde et une perceuse qui seras branché sur sa prise et pour finir un carburateur.  



Pour compléter la partie inférieure j'ai rajouté une caisse à outils orange.



Cette dernière est réalisée en scratch, pour cela je me suis inspiré de ma propre caisse. J'ai utilisé de la carte plastique, découpée aux dimensions adéquates et j'ai gravé les différentes parties de celle-ci.



Pour la mise en peinture, après l'avoir apprêté, j'ai utilisé de l'orange X-6 de chez Tamiya puis j'ai appliqué un jus noir et pour finir un brossage à sec couleur acier et alu.


A ce niveau de sa réalisation il est en principe terminé, mais à l'avenir peut-être que d'autres éléments viendront compléter l'établi.


Voici, pour vous donner une idée, leur placement sur le diorama mais à ce stade de la réalisation rien n'est encore figé.




Voici une servante d'atelier avec son outillage dans deux tiroirs ouverts. Sur le dessus nous trouvons quelques outils ( une lime, un tournevis, une pince, une clef à molette, une revue technique pour la 2 Cv et des disques de freins)
Les décalques de la marque d'outillage son réalisé par mes propres soins .



Voici maintenant une caisse à outils portative, toujours d'une marque très connue. Celle-ci est assez vieille, vu le logo du fabricant et elle a bien vécu.




Pour accompagner la "girafe", vous pouvez découvrir sa mise en peinture dans mon 1e article, j'ai réalisé une palette en bois car celle que je possède est pour trop large pour être placé entre les bras de l'appareil.



Pour la réaliser j'ai utilisé des touillettes en bois et des plaques de bois d'emballage de boîtes de fromage. Je trouve que l'épaisseur de ces bois et proportionnels à échelle.



Quand la palette est terminée j'ai procédé à une égalisation des bois avec une lime propre à ce type de matériaux.
Celle-ci peut être placée entre les bras de la girafe.



Sur cette palette je vais poser un moteur d'une Alpine A110 1600, premier essai à blanc de l'ensemble. Ce moteur provient de ma boîte à rabiot, il est de la marque HELLER.


J'ai appliqué sur la palette une protection pour le bois puis j'ai passé un léger jus noir pour faire ressortir les structure du bois et lui donner un aspect usagé.


Place à la mise en peinture du moteur et de son échappement. 


Ce moteur placé sur une palette, revient de chez un préparateur spécialiste de la marque Alpine et a était restauré. il est en attente d’être remonté sur la voiture et de ce fait donc il a un aspect assez propre.


La mezzanine

Pour occuper la partie supérieure du bureau j'ai décidé de réaliser une mezzanine ou vont prendre place quelques pièces neuves ou usagées sur des étagères ou sur le sol en bois.



Les pièces qui constituent ce stock son issue de ma boîte à rabiot, mais avant leurs mises en peinture je décide, pour me donner un aperçue, de les placer de telle manière d'avoir un effet réaliste. Avec l'aide des photos cela me permettra d'avoir au moment du collage un repère pour les placers sur leurs emplacements respectifs.





Je réalise la mise en peinture des différentes pièces. 


Il ne reste plus qu'à coller ces pièces sur la mezzanine.
Il y a un pneu neuf de 2 cv avec son étiquette, une palette avec diverses pièces usagées d'une 2 cv.


Sur les étagères il y a, un échappement, un pare-chocs avant de 2 cv, un vieux réservoir, des caisses, des calandres de 2 cv, un volant, des cartons avec les étiquettes fragile et produit dangereux.


Dans l'angle nous trouvons, un vieux pare-chocs d'une R8 Gordini, 4 roues complètes Gotti, un jeu d'amortisseur arrière d'Alpine Renault avec ses pare-chocs. 


Sur le mur il y a une veille affiche publicitaire (qui penche du côté ou elle va tomber). 
En dessous se trouve une veille banquette arrière d'une 2 cv, un volant sport 3 branches et un vieux pare-chocs rouillé.


Les murs ont été légèrement sali avec du pastel, pour leurs donner un aspect vieilli. 
A ce stade je ne m'interdis pas, à l'avenir, de rajouter d'autres pièces, mais je pense que cette mezzanine est déjà bien fournie en pièces détachées.









Dans quelques jours la suite de mon montage... Patience.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez vos impressions...